Mon compte

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit?
Inscription gratuite

Lien avec nous Le Monde Des Rottweilers
 
 
L'ABéCédaire des maladies : Maladies en I

L'ABéCédaire des maladies : Maladies en I

Retour à l'abécédaire

Classement par ordre alphabétique

Ictère, Incontinence, Infection de la prostate, Insuffisance cardiaque, Insuffisance hépatique, Insuffisance mitrale, Insuffisance pancréatique, Insuffisance respiratoire, Insuffisance rénale

Les maladies commencants par I

Ictère : cf. jaunisse.
Haut de page

Incontinence : Un chien est incontinent lorsqu’il ne contrôle pas son émission d’urine. Elle peut être permanente ou intermittente. Il est important de noter si le chien est encore ou non capable d’uriner normalement. Les causes de l’incontinence sont multiples : traumatisme du bassin, lésions de l’innervation de la vessie ou du sphincter de la vessie (inflammation, tumeurs) … Le traitement est médical ou chirurgical en fonction de la cause initiale.
Haut de page

Infection de la prostate : Celle-ci est fréquente chez les mâles après l’âge de 5 ans. Ces infections se décèlent via une augmentation du volume de la prostate.

  • L’hypertrophie de la prostate appelée aussi adénome : Elle se manifeste par des difficultés pour uriner, la présence de sang dans les urines. Parfois des soucis d’incontinences, des difficultés locomotrices, ainsi qu’un abattement du chien sont également présents. Pour soigner votre chien, il faut lui administrer des anti-androgènes qui ont pour but de diminuer la taille de la prostate ainsi que des antibiotiques.
  • Les prostatites : Ce sont des inflammations aiguës et douloureuses de la prostate. A l’intérieur du tissu prostatique, on peut observer des abcès, qui causent de la fièvre. En cas d’abcès volumineux, une intervention chirurgicale est à prévoir, mais dans tous les cas, un traitement médical est obligatoire.
  • Les tumeurs : Ces tumeurs cancéreuses sont très graves et se traitent uniquement de manière chirurgicale. Elles ne se métastasent généralement pas.

Haut de page

Insuffisance cardiaque : Diminution de la fonction de la pompe cardiaque. Il s’ensuit une insuffisance circulatoire ayant comme effets secondaires l’œdème pulmonaire, quand l’insuffisance cardiaque se situe dans le « cœur gauche », et l’ascite, quand elle est située dans le « cœur droit ». Les causes sont congénitales (malformation) ou acquises (insuffisance mitrale, cardiomyopathies). La prise de médicaments spécifiques (vasodilatateurs, diurétiques) et un régime alimentaire adapté diminuent la toux, font régresser l’œdème et améliorent l’état du chien. Malheureusement, ces traitements sont à vie, car la plupart des lésions sont irréversibles.
Haut de page

Insuffisance hépatique : C’est une altération brutale ou progressive des fonctions du foie.

- Formes aiguës : Le chien est brutalement abattu, il a de la fièvre, des troubles digestifs (vomissements, diarrhées) et se déshydrate. Il souffre parfois d’ictère. Les formes aiguës peuvent d’être d’origine infectieuse, mais aussi toxique (empoisonnement au plomb) ou inflammatoire, suite à une colite ou une pancréatite aiguë.
- Formes chroniques : Les symptômes sont divers : augmentation de la prise de boisson et de la quantité d’urines émises, troubles digestifs chroniques, ictère et ascite. Les formes chroniques peuvent provenir d’inflammations également chroniques (hépatite), d’une cirrhose, d’une tumeur ou alors d’anomalies anatomiques.

Pour soigner une insuffisance h épatique, il y a deux types de traitement. Celui des formes aiguës est urgent : perfusions visant à réhydrater le chien, antispasmodiques pour enrayer la diarrhée. Celui des formes chroniques est symptomatique (anti-vomitifs, anti-diarrhéiques, anti-inflammatoires) et diététique.
Haut de page

Insuffisance mitrale : La valve mitrale est localisée entre l’oreillette gauche et le ventricule gauche. Normalement, le sang passe de l’oreillette gauche vers le ventricule gauche. Une insuffisance mitrale est définie comme un reflux anormal de sang du ventricule gauche vers l'oreillette gauche lorsque le ventricule gauche se contracte. Cette maladie correspond à la perte d'étanchéité de la valve mitrale.
Haut de page

Insuffisance pancréatique : Une tumeur ou un processus inflammatoire peuvent provoquer un dysfonctionnement du pancréas. Celui-ci a deux fonctions. D’une part, la régulation de la glycémie par la sécrétion d’insuline ; lors d’insuffisance, la réduction de cette fonction est à l’origine du diabète sucré. D’autre part, le pancréas intervient aussi dans la digestion par la sécrétion d’enzymes spécifiques. Lors d’insuffisance de cette fonction, on observe l’amaigrissement, une alternance diarrhée/constipation. Le traitement consiste à apporter dans une alimentation particulière les enzymes manquantes. Les deux fonctions peuvent être atteintes séparément ou simultanément.
Haut de page

Insuffisance respiratoire : C’est la réduction de la capacité de ventilation, avec pour conséquence la diminution de l’oxygénation. Elle peut résulter de causes traumatiques (fracture des côtes), infectieuses, allergiques (pneumopathies diverses), parasitaires, tumorales et métaboliques. Elle peut accompagner une cardiopathie (cf. œdème du poumon).
Haut de page

Insuffisance rénale : Elle est due à une altération des fonctions du rein, normalement chargé d’épurer l’organisme et d’éliminer les déchets. Elle peut évoluer sous forme aiguë ou chronique.

- L’insuffisance rénale aiguë : Elle survient brutalement et se caractérise par oligurie : le chien urine très peu, voire plus du tout ; il est abattu, ne mange plus et se déshydrate. Cette affection peut être due à des inflammations brutales de l’urètre (calculs). C’est une affection qui nécessite un traitement d’urgence.
- L’insuffisance rénale chronique : Elle se rencontre fréquemment chez les chiens âgés. Elle est grave, car due à des lésions irréversibles du rein. Le chien commençant une insuffisance rénale se met à boire beaucoup et donc à uriner plus. Il a mauvaise haleine (haleine urineuse), vomit de temps en temps, fait des épisodes de diarrhées ou, au contraire, de constipation. L’affection évolue par paliers, le chien restant en bonne forme pendant des mois voire des années. Les symptômes s’aggravent alors plus ou moins rapidement et l’animal cesse de s’alimenter, maigrit, se déshydrate. Il finit par tomber dans le coma et décède.

Le traitement est essentiellement diététique. Il fait appel à des protéines dont le métabolisme ne favorise pas la formation d’urée. L’idéal est d’utiliser une alimentation industriel spécifique. En cas de dégradation de l’état général, le seul traitement efficace est la perfusion du chien pendant quelques jours car elle permet l’élimination de l’urée que le rein ne peut plus assurer.
Haut de page

 

Les 3 piliers Chiens de race . com Best of Rottweiler Education Canine Julienoise (ECJ)

 

Le Monde Des Rottweilers © 2007 - 2019

Site créé et hébergé par Site Web Médoc