Mon compte

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit?
Inscription gratuite

Lien avec nous Le Monde Des Rottweilers
 
 
L'ABéCédaire des maladies : Maladies en T

L'ABéCédaire des maladies : Maladies en T

Retour à l'abécédaire

Classement par ordre alphabétique

Tartre, Teigne, Tendinite, Ténia, Tétanos, Tique, Toux, Toux de chenil, Trachée (collapsus de la), Trachéite, Trichures, Troubles du rythme cardiaque, Tumeurs, Tumeurs mammaires, Tumeurs testiculaires

Les maladies commencants par T

Tartre : A moins qu’on ne lui brosse les dents régulièrement, le chien a mauvaise haleine. Pour parer à cette mauvaise haleine, on peut effectuer un détartrage chez le vétérinaire selon une fréquence variable, chez certains chiens, les dents s’entartrent plus vite. L’opération se fait sous tranquillisant, ce qui n’est pas toujours possible et comporte des risques chez un animal âgé susceptible d’insuffisance cardiaque. On aura alors recours à des antibiotiques pour enrayer l’infection due à la présence de tartre (pyorrhée).
Haut de page

Teigne : C’est une mycose cutanée, c'est-à-dire une infection de la peau, des poils et des griffes par des champignons : les dermatophytes. Elle se caractérise par des dépilations diffuses ou plus souvent localisées, rondes, de quelques centimètres de diamètre. Une forme suppurée localisée existe, appelée « kérion », surtout remarquée au niveau de la tête. La peau infectée est rouge vif, tuméfiée et forme un macaron circulaire suintant. Dans la plupart des cas, les teignes n’entrainent pas de démangeaisons et n’ont aucun effet sur l’état général, mais elles sont très contagieuses entre carnivores, ainsi que pour l’homme. En cas de lésion unique, on applique un traitement local à base d’antifongiques sur la lésion (pommade, lait, lotion). Si les lésions sont étendues et multiples, il faut traiter tout le corps (en bains) et administrer un traitement général à base d’antibiotiques et d’antifongiques spécifiques.
Haut de page

Tendinite : Inflammation des tendons entraînant une boiterie et de la douleur.
Haut de page

Ténia : cf. article sur les vers. (Voir cet article en cliquant ici)
Haut de page

Tétanos : Maladie rare chez le chien et moins grave que chez les autres espèces. Elle est due au bacille tétanique. Elle se traduit par une raideur des membres et des contractions musculaires. Cette affection provient de blessures souillées. Elle peut être guérie avec des antibiotiques.
Haut de page

Tique : cf. article sur la piroplasmose/La tique. (Voir cet article en cliquant ici)
Haut de page

Toux : Signe qui traduit une irritation de la trachée ou des bronches. Il existe diverses formes de toux. Celle-ci se manifeste souvent en quintes, mais elle peut aussi être sèche ou grasse et s’accompagner d’expectorations. Elle est aiguë dans le cas de la bronchite aiguë d’origine infectieuse, ou chronique ; elle évolue alors depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Chez un animal jeune, de petite taille (Caniche, Yorkshire…), la toux peut être due à une anomalie de la trachée : le collapsus trachéal. La toux est aussi fréquente chez le chien âgé, chez qui elle peut avoir une origine cardiaque (insuffisance mitrale) ou pulmonaire (bronchite chronique). Les toux aiguës sont traitées avec des anti-infectieux et des anti-inflammatoires. Il est tout à fait possible d’utiliser les sirops ou les comprimés contre la toux à usage humain, que l’on trouve en pharmacie. Il suffit juste d’adapter les doses. Chez le jeune chien, la toux doit être soignée très rapidement (toux de chenil). Une radiographie du thorax permet de déterminer l’origine d’une toux chronique et d’en envisager le traitement.
Haut de page

Toux de chenil : cf. article sur la toux de chenil. (Voir cet article en cliquant ici)
Haut de page

Trachée (collapsus de la) : Rétrécissement progressif du diamètre trachéal avec pour première conséquence l’apparition de toux puis de difficultés respiratoires. Cette affection frappe surtout les chiens des races de petite taille. C’est une affection d’évolution lente, mais grave parce que les traitements médicaux ne sont valables qu’au début de l’affection et que les techniques chirurgicales décrites ont dans l’ensemble peu de succès.
Haut de page

Trachéite : Inflammation de l’épithélium de la trachée souvent associée à une laryngite et à une bronchite. Elle peut être aiguë lors d’une irritation locale (fumée, air froid, aboiements prolongés…), ou secondaire, due alors à une infection virale (toux de chenil, maladie de Carrée) ; elle peut enfin être chronique. Le principal symptôme de la trachéite est une toux forte, en quintes, souvent suivie de vomissements. On soigne la trachéite avec des anti-inflammatoires. Une thérapeutique anti-infectieuse sera mise en place en cas d’affections microbienne ou virale. On calmera la toux par des sirops antitussifs, comme pour un enfant.
Haut de page

Trichures : cf. article sur les vers. (Voir cet article en cliquant ici)
Haut de page

Troubles du rythme cardiaque : Affections fréquentes détectées via une auscultation et sur un électrocardiogramme. Le plus fréquent est la fibrillation auriculaire. Le rythme cardiaque est anarchique et rapide. L’animal respire mal et présente des syncopes. Le bloc est une anomalie dans la propagation de l’onde électrique qui commande la contraction des ventricules. Il en résulte que le ventricule concerné ne se contracte plus exactement au bon moment dans le cycle de l’activité cardiaque. Il existe plusieurs types de blocs suivant la localisation de l’anomalie et plusieurs degrés dans la gravité avec dans les cas les plus graves, l’apparition d’une insuffisance cardiaque. Les soins prodigués sont un antiarythmique et de traiter l’insuffisance cardiaque associée.
Haut de page

Tumeurs : Masses anormales se développant à partir d’un organe et qui peuvent être d’origine cancéreuse ou non. Tous les cancers, sauf les cancers du sang, se traduisent par des tumeurs.
Haut de page

Tumeurs mammaires : Très fréquentes chez la chienne, les tumeurs mammaires sont soit malignes (cancéreuses), soit bénignes. Localement, elles sont souvent multiples, à croissance rapide et parfois mal délimitées quand elles sont cancéreuses. Il est très important de palper ou de faire palper les mamelles de votre chienne au moins une fois par an. Le traitement de choix des tumeurs mammaires est l’ablation chirurgicale, qui doit être large. En cas de tumeur cancéreuse, la chirurgie est palliative mais pas toujours curative, car il est impossible avec certitude de la disparition totale des cellules malignes. Dans certains cancers mammaires, on peut être amené à l’ablation de toutes les mamelles et de leurs ganglions et, dans quelques cas, chimiothérapie et radiothérapie peuvent être envisagées.
Haut de page

Tumeurs testiculaires :

- Chez le chien âgé : Les testicules du chien âgé peuvent devenir tumoraux. Généralement, un seul testicule devient cancéreux. Il grossit et doit être rapidement retiré à cause de possibles métastases ultérieures. Il est alors préférable de castrer le chien.
- Chez le chien cryptorchide : (signifiant que les testicules ne sont pas descendus) Ces chiens sont prédisposés au développement d’une tumeur. Un testicule resté dans l’abdomen ou dans le trajet inguinal se tumorise fréquemment. Il est préférable de retirer chirurgicalement ce testicule non descendu avant l’âge de 5ans. De plus, cette tare étant héréditaire, il est déconseillé d’utiliser un tel chien comme reproducteur.
Haut de page

 

Les 3 piliers Chiens de race . com Best of Rottweiler Education Canine Julienoise (ECJ)

 

Le Monde Des Rottweilers © 2007 - 2019

Site créé et hébergé par Site Web Médoc