Mon compte

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit?
Inscription gratuite

Lien avec nous Le Monde Des Rottweilers
 
 
Les aplombs

Les aplombs

C’est la direction des membres par rapport au sol lorsque le chien est en appui normal.
Ils ont une grande influence sur l’allure générale du chien ainsi que sur l’aptitude maximale aux disciplines sportives.
Ils déterminent un bon équilibre ainsi qu’une bonne répartition du poids du chien sur les articulations et les pieds.

Pour chaque membre, on définit un axe directeur : une ligne verticale qui unit le point de liaison théorique tronc-membre (tiers moyen de l’omoplate pour le membre antérieur, articulation de la hanche pour le membre postérieur) au point de contact au sol.

Une déviation par rapport à cette ligne entraîne une surcharge des articulations et de la sole plantaire (du côté de la déviation) et provoque une fatigue prématurée des articulations, tendons et des différents ligaments.
Les aplombs n’ont donc pas un intérêt uniquement théorique et esthétique.

Les aplombs

Aplombs des antérieurs vus de face :

  • Profil : la verticale abaissée du milieu du bras passe par le milieu du pied en étant tangentielle au poignet. Si elle tombe en avant, le chien est sous lui, si elle tombe en arrière, il est campé. Si le poignet est en arrière, le chien est dit creux ou effacé alors que s’il est en avant, il est arqué et le chien est bouleté. Si cette verticale tombe loin des coussinets, le chien est long jointé, et si elle les touche presque, il est droit jointé.
  • Face : la verticale partant de la pointe de l’épaule doit diviser également l’avant-bras, le poignet, le canon et le pied. Les deux membres doivent être dans des plans aussi parallèles que possible.
  • Cagneux : les poignets et les coudes sont déviés en dehors, les canons et pieds en dedans.
  • Panard : les coudes sont serrés au corps, les canons et les pieds sont en dehors.
    La panardise et la cagnardise peuvent commencer à tous les niveaux du membre.
  • Serré ou ouvert du devant : les membres antérieurs sont obliques et convergents ou divergents en leurs extrémités. A ne pas confondre avec étroit ou large, situation où les membres sont parallèles. Si seuls les poignets sont en dedans, on parle de genoux de bœuf, s’ils sont incurvés en dehors de la ligne d’aplomb, le chien est dit cambré. Les aplombs sont dits en forme de lyre lorsque les membres montrent une convexité vers l’extérieur.

Aplombs des postérieurs vus de dos :

  • Profil : le canon doit avoir une direction verticale par rapport au sol et la verticale abaissée de l’articulation coxo-fémorale doit passer par le milieu du pied.
  • Sous lui du derrière : le membre dans son ensemble est en avant de cette ligne. S’il est en arrière il est campé, ce qui n’est pas réellement un défaut puisque c’est une position plus ou moins naturelle. Si l’articulation jarret-jambe est trop fermée, on parle de jarret coudé, dans le cas contraire, de jarret campé.
  • Derrière : la ligne verticale qui passe par la pointe de la fesse et par la pointe du jarret divise également le canon.

Le chien peut être trop ouvert ou trop serré, ceci est défini par la convergence ou la divergence des membres en leur extrémité, à ne pas confondre avec un chien trop large ou trop étroit.
Quand le membre subit une rotation à partir de l’articulation coxo-fémorale vers l’extérieur, on obtient un membre panard. Ceci s’accompagne de grassets et de pieds divergents, alors que les pointes de jarrets convergent. Lorsque la rotation a lieu en dedans, c’est un postérieur cagneux. Les grassets et bouts des pieds convergent tandis que les pointes de jarrets divergent.

 

Les 3 piliers Chiens de race . com Best of Rottweiler Education Canine Julienoise (ECJ)

 

Le Monde Des Rottweilers © 2007 - 2017

Site créé et hébergé par Site Web Médoc