Mon compte

Mot de passe oublié?

Pas encore inscrit?
Inscription gratuite

Lien avec nous Le Monde Des Rottweilers
 
 
L'ABéCédaire des maladies : Maladies en E

L'ABéCédaire des maladies : Maladies en E

Retour à l'abécédaire

Classement par ordre alphabétique

Eclampsie, Ectropion, Ehrlichiose, Encéphalites (encéphalomyélites), Entérites, Entropion, Epilepsie, Epillets

Les maladies commencants par E

Eclampsie : Crise convulsive pouvant survenir dans les 3semaines suivant la mise bas. Elle est consécutive à un manque de calcium.
Haut de page

Ectropion : Consiste en une paupière renversée vers l’extérieur. Il est congénital (Saint-Bernard, Cocker anglais, Cocker américain…) ou acquis (post-inflammatoire, post-traumatique, chien âgé). Les symptômes sont l’inflammation des conjonctives et le larmoiement. Le traitement est uniquement chirurgical.
Haut de page

Ehrlichiose : Dit aussi « rickettsiose ». Cette maladie infectieuse est inoculable. Le germe responsable est une rickettsie transmise par les tiques, qui se loge dans globules rouges du chien. L’ehrlichiose touche plus fréquemment les chiens vivant ou ayant séjourné en Afrique, au Moyen-Orient, sur le contient américain ou dans le bassin méditerranéen comprenant la Corse et le sud de la France. L’incubation dure de dix à vingt jours après les lesquels les symptômes apparaissent : le chien ne s’alimente plus, il est abattu, il a de la fièvre, il a des saignements de nez, des ecchymoses un peu partout ; ses muqueuses sont pâles, car il est anémié. En l’absence de soins, la maladie devient chronique et peut évoluer vers la mort. Une prise de sang et un frottis sanguin mettront en évidence des parasites. Le traitement nécessite la prise d’antibiotiques pendant plusieurs semaines. Chez un animal très anémié, une transfusion sanguine peut s’avérer nécessaire. Dans les zones à risque, il faut prévenir l’infestation du chien par les tiques.
Haut de page

Encéphalites (encéphalomyélites) : Affections très graves dues à des lésions multiples disséminées dans les différentes parties du système nerveux central, à savoir le cerveau et la moelle épinière. L’origine peut en être virale (maladie de Carré, rage), plus rarement bactérienne (tuberculose) ou encore parasitaire (toxoplasmose, complication d’une piroplasmose). Les symptômes sont variés ; nerveux d’une part (hébétude, convulsions, paralysie, coma), généraux, d’autre part, et ce en fonction de la cause initiale. Aucun traitement spécifique n’existe en cas d’encéphalomyélite virale. Lorsque l’origine est bactérienne ou parasitaire, antibiothérapie et perfusions peuvent parfois améliorer les symptômes.
Haut de page

Entérites : Inflammation intestinale intéressant l’intestin grêle, le gros intestin ou l’ensemble, et qui cause des diarrhées.

- Diarrhées aiguës : elles sont souvent bénignes lorsqu’elles apparaissent après un changement brutal d’alimentation ou un stress. Elles sont plus préoccupantes si l’origine est infectieuse, bactérienne ou virale.
- Diarrhées chroniques : les diarrhées peuvent devenir chroniques. Des parasites comme les coccidies ou des vers ronds sont à l’origine de selles très liquides, parfois hémorragiques.

La plupart des cas de diarrhées bénigne sont rapidement soignées par une diète hydrique d’une journée, l’ingestion d’un antispasmodique et un pansement intestinal. En cas de parasites, le traitement consiste en antiparasitaires ou en vermifuges spécifiques.
Haut de page

Entropion : Enroulement de la paupière vers l’intérieur, c'est-à-dire vers la cornée. Il peut être unilatéral ou bilatéral. Son origine est soit congénital (comme pour le caniche, le dogue allemand …) soit spasmodique (suite à une affection douloureuse de l’œil) ou cicatricielle (suite à un traumatisme ou à une inflammation chronique de la paupière). Les principaux symptômes sont l’irritation, l’inflammation de la cornée et des conjonctives, le larmoiement. Le chien souffre et se frotte l’œil, à moitié fermé, à l’aide de ses pattes. Le traitement est médical (collyres antibiotiques) ou chirurgical (opération correctrice), selon la cause de l’affection.
Haut de page

Epilepsie : Affection nerveuse congénitale du chien de 3 à 4ans. Certaines races y sont prédisposées comme le caniche, le berger allemand, le cocker, le teckel… Il existe plusieurs formes d’épilepsie. Dans la forme dite « grand mal », les symptômes apparaissent brutalement, n’importe quand, et sont très violents. Après une courte phase d’hébétude, le chien tombe sur le sol, perd connaissance, bave, urine et défèque sous lui. La crise dure quelques minutes, puis l’animal se relève et reprend le cours normal de son existence, parfois après avoir un peu dormi. Il existe également des formes d’épilepsie atténuées, dites « partielles » : le chien ne présente que des signes fugaces : vacillement du train arrière, dilatation des pupilles, tremblements. Les crises sont de fréquences variables, ça peut être plusieurs par jour ou alors une fois par mois voire par an. En cas de crises fréquentes, le vétérinaire procédera à des analyses afin d’écarter l’hypothèse de toute autre affection. Un traitement est à envisager si les crises sont fréquentes et violentes. Le traitement est à base d’anticonvulsivants, mais des analyses sont à faire afin de trouver la bonne dose à donner, ce qui n’est pas évident, car pour chaque animal la posologie diverse. Il doit être administré en continu et surtout ne pas être arrêté brutalement. De plus, il faut aussi savoir que le traitement diminue les crises mais ne les éradique pas toujours.
Haut de page

Epillets : C’est un petit épi qui peut pénétrer dans les oreilles, les narines, entre les doigts ou un membre. Si il se situe dans l’oreille, le chien secoue violemment la tête, se gratte l’oreille, il est agité, et sa tête penche du côté où se trouve l’épillet. Entre les doigts ou dans un membre, le chien hésite à poser la patte, peut boiter, et se lèche énormément où se trouve l’épillet. S’il se trouve dans une narine, le chien éternue, il est également agité puis il y a un écoulement nasal. En premier lieu, il faut retirer l’épillet avec une pince à épiler, par contre s’il est déjà enfoncé, il est conseillé d’aller voir le vétérinaire afin qu’il le retire et ne surtout pas laisser l’animal avec ce qui peut provoquer des infections et suppurations.
Haut de page

 

Les 3 piliers Chiens de race . com Best of Rottweiler Education Canine Julienoise (ECJ)

 

Le Monde Des Rottweilers © 2007 - 2019

Site créé et hébergé par Site Web Médoc